"qui adore la sorcière nocturne."

Fotografia di Damiano Morandini

Autrement que les lignes verticales sur le joues, qui sont partie intégrante de la peinture, les deux croix sur le front de la Vierge ont été tracées par une main différente de celle du peintre et successivement à la réalisation de l'œuvre. Il pourrait s'agir d'une action faite pour exorciser ou bénir une image qu'on croyait blasphématoire. 


 

 

home
ago.it
www.meso.it
www.faceacupuncture.com
www.agopunturagenetica.it
www.needlecontacttest.com
www.agopunturascientifica.it
www.geneticacupuncture.com

Stefano Marcelli copyright 1997-2017 ©